Gabon : 900 personnes infectés par le Sida dans la nature

Libreville, (GM)- Selon un rapport conjoint de l’OMS-PNLS, le Centre de traitement ambulatoire ( CTA) de Tchibanga a perdu la traçabilité de quelque 900 personnes pertorier par comme atteinte du Sida. Ces derniers ont cessé depuis 2019 de prendre leur traitement et se sont volatilisédans la nature.

en croire le rapport du  programme national de lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le VIH/Sida503 personnes atteintes de la maladie sont sorties du circuit de traitement du CTA de Tchibanga en 2019 et 397 autres en 2022, occasionnant au passage un risque de propagation à grande échelle de l’infection tant dans la province de la Nyanga que potentiellement dans le reste du pays.

La situation devenue inquiétante a été rendu publique via un rapport conjoint de l’OMS-PNLS, à la suite d’une mission effectuépar le programme national de lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le VIH/Sida dans la province de la Nyanga et conduite par la responsable de programme, Raissa Okouyi Ndong Assapi.

Face à la situation, les agents du programme national de lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le VIH/Sida ont été instruits de multiplier les campagnes de sensibilisation.

Le gabonais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 16 =